nói

(spring 2018) Mai's words, Nik's photos.

Mai: Nói in Vietnamese simply means “tell or say”.

Shree Mangal Dvip Boarding School
où l'éducation des moines, des soeurs, et des étudiants sont parrainés par des dons. Au nom de faire du volontariat à l'école SMD, ce n'était pas moi en fait qui ont aidé aux étudiants, c'était eux qui m'ont aidée. Au moment quand je suis partie pour mon année sabbatique, je savais que je dépenserais tout l'argent que j'avais gagné pendant deux étés pour un voyage. Je ne savais pas, que ce ne serait pas seulement un voyage physique pour mon corps, mais aussi un voyage spirituel pour mon coeur. SMD, avec la gentillesse des étudiants, leur compassion, leur joie, leur curiosité, leur reconnaissance, et leur générosité, malgré le manque matériel, m'a vraiment aidée à ressentir la compassion des autres envers moi avec grâce, donc à savoir de nouveau aimer et de restaurer ma capacité d'être moins égotiste, mais plus gentille à la place. Je me noyais dans la gentillesse des étudiants du matin au soir, jusqu'à l'épuisement.

Shree Mangal Dvip Boarding School,
where education of monks, nuns, and students are sponsored through donations. In the name of doing volunteer work at SMD School, it was in fact not me who helped these students, it was them who helped me. The moment I left for my gap year, I knew that I would spend all what I had earned during the two summers before for a journey. I didn't know that, it wouldn't just be a physical journey for my body, but also a spiritual journey for my heart. SMD, with the student's kindness, their compassion, their joy, their curiosity, their grace, their generosity, despite their material lack, really taught me to feel the compassion of other people towards me with grace, thus to know again how to love and how to restore my capacity to be less egoistical, but kinder instead. I swam in the student's kindness from morning till night, until I felt tired.

Les étudiants pendant le weekend. Je sais que ce devrait être le weekend ou après l'école dans cette photo, parce que les étudiants habiteraient leurs uniformes tibétains pendant des pauses de cours. Ils ont tiré un palpable plaisir à jouer au foot, à taquiner l'un de l'autre, à jouer au badminton, et à utiliser leur créativité de faire n'importe quoi, jusqu'à l'heure de la prière.

The students during weekend. I know that it must be weekend or after school in this photo, because the students would wear their Tibetan uniforms during class breaks. They had such a visible joy to play soccer, to tease each other, to play badminton, and to use their creativity to do anything, until praying time.

L'anniversaire des 30 ans de SMD dont le but est d'apporter l'éducation aux enfants himalayens. Les étudiants ont joué de plusieurs spectacles, par exemple, les danses et les chansons tibétains. La majorité du public enthousiaste était couverte d'uniformes tibétains. L'atmosphère était vraiment animée. Toutes les personnes avaient l'air comme s'ils inspiraient le plus beau bonheur.

30th anniversary of SMD, whose aim is to bring education to Himalayan children. The students did many performances, for example Tibetan dances and songs. The majority of thee public was covered in Tibetan uniform. The atmosphere was really animated. Everyone seemed as if they were breathing in the most beautiful happiness.

Comme je sillonnais mon mémoire, tout ce que je me souviens de cette photo, c'est que Pemba, à un moment, parlait et chantait beaucoup à côté de moi. Pourtant, après avoir chanté et bougé pour quelques minutes, elle a commencé à tomber endormi.

As I was traversing my memory, all I could remember of this photo was that Pemba, at one moment, was talking and singing a lot right next to me. Yet, after singing and talking for some minutes, she started to fall asleep.

À un moment, Thrangu Rinpoche s'est rejoint à nous. Toutes les personnes, aussi celles qui sont venu à l'école de l'extérieur, cherchaient à l'entourer sans hésiter, sans transpirer, pour recevoir sa bénédiction.

Thrangu Rinpoche joined us at some point. Everyone, including those who came from outside the school, tried to surround him without hesitation, without breathing, to receive his blessings.

Le soir, on aimait bien aller au Stupa qui n'était pas loin de chez nous. Il y avait des prières tranquilles qui pouvaient nous rendre calm, et des gens qui marchaient au tour du Stupa en scandant "oma ni padme hum". Quand je les voyais, j'avais l'impression que je voyais la projection d'un film en boucle. Pourtant, on y a vu aussi parfois les enfants dormant par terre, sans abri, sans parents autour d'eux.

In the evening, we liked to go to the Stupa which was not so far away from our home. There were peaceful prayers that could make one feel calm, and people who were walking around the stupa while chanting "Oma ni padme hum". When I saw them, I felt as if I was seeing the projection of a running movie. Yet, we sometimes also saw children who were sleeping on the ground, without a roof, without parents.

Le monastère de Thrangu Rinpoche à Namo Buddha.
Après être resté à Buddha, on est déménagé à Namo Buddha et y a travaillé. Les moines ici étaient comme les étudiants à SMD, ils étaient tous espiègles. Ils aimaient bien taquiner l'un l'autre, aussi des volontaires comme nous. Dans cette photo, Tsewang essayait de nous cueillir des oranges dans le merveilleux jardin d'orange du monastère. Après l'école, nous tous montions des arbres pour les fruits.

The Monastery of Thrangu Rinpoche at Namo Buddha.
After staying in Bouddha, we moved to Namo Buddha and worked there. The monks here were similar to those in SMD, really cheeky. They often teased each other and volunteers like us. In this photo, Tsewang was trying to get some oranges in the beautiful orange garden of the monastery. After school, we all climbed trees for the the fruits.

Pendant les pauses, les moines jouaient du pingpong. Le manque matériel n'est jamais un problème aux étudiants de Thrangu Rinpoche. Ils vont réussir à le faire un défi qui peut être vaincu quand même. Quoique les moins à Namo Buddha jouassent au ping-pong à une table faite de roche, avec une raquette et les chaussures comme les autres raquettes, ils sont devenus encore vraiment bons au ping-pong. C'était incroyable. Je comprenais ce moment-là pourquoi Sonam, mon ami de l'école, était aussi vraiment bon au ping-pong: il avait le cran de jouer quoi qu'il arrive.

During breaks, the monks played ping-pong all the time. The lack of material is never a problem to students of Thrangu Rinpoche. They will succeed in turning it into a conquerable challenge anyway. Even though the monks at Namo Buddha played ping-pong at a table made out of rock, with a racket and shoes like other rackets, they still became really good at it. It was incredible. At that moment, I understood why my friend Sonam, who was also from the school, was really good at ping-pong: he had the gut to play no matter what.

On verrait ces drapeaux même avant voir le monastère. Ces drapeaux colorés avaient un tel pouvoir rendre éphémère l'inquiétude des randonneurs, même pendant seulement quelques minutes.

One would see these flags even before the monastery. These colorful flags had such a power to make all the worries of walkers fade away, even just during those short seconds.

Les échecs ont enflammé une énergie si forte et enthousiaste des moines. Ils ont bien partagé les échiquiers. Les observateurs étaient même aussi concentrés que les joueurs. Aussitôt qu'on a eu fini des cours, cette pensée m'a effleurée : "Est-ce qu'ils vont jouer aux échecs?"

Chess kindled such a strong and enthusiastic energy of the monks. They shared well the chessboards. The observers were even as concentrated as the players. As soon as we finished classes, this thought always crossed my mind "Will they play chess?"

J'ai rit aux éclats pour des nombreuses fois ce jour-là. On s'est promené ensemble après l'école, nous 5. Je n'avais pas pensé que les moines pourraient être trop drôles comme ça. Ils ont fait beaucoup de blagues, et aussi chanté au cours de la marche. Leur esprit animé est indélébile dans mon mémoire, toujours.

I burst into laughter many time that day. I had never thought before that monks could be that funny. They made so many jokes, and sang along the way. Their spirit is always un-erasable in my memory

Ce jour-là, il n'y avait pas de cours. Donc, on s'est promené avec d'autres 4 étudiants. Quand on s'arrêtait à un endroit, soudainement, je n'ai plus vu deux moines. On les a trouver méditant à côé d'un petit jet d'eau. Ça me captivait qu'un moment, ils me semblaient vraiment espiègles et enthousiastes. Un moment, ils me semblaient figées dans un autre endroit, avec un esprit tranquille et légère.

That day, there were no classes, so we went hiking with 4 students. When we stopped at a place, I didn't see two monks with us. We found them meditating next to a small stream of water. It captivated me, that one moment, they seemed to me so naughty, enthusiastic. Another moment, they seemed so still in another space, with a calm and light mind.

(Nik: Then we travelled to India.)

On choisissait le train de classe générale n'importe quand on a voyagé. Le billet de cette classe était le moins cher, parce qu'il n'y avait PAS de nombre limité de passagers. Parfois, il y avait trop de personnes, donc l'inspecteur avait même peur d'entrer le wagon de classe générale, parce qu'il ne restait pas vraiment d'espace à inspirer. Par conséquent, une fois, nous n'avons pas acheté de billet. D'un côté, on savait que la classe générale nous a aidé à économiser. D'un côté, et on sais qu'on a assez de privilège de dire ça, nous voulions vivre l'expérience de la plupart des Indiens: utiliser le train de classe générale, parce que la plupart de la population ne sont pas rich / sont pauvre.

We chose train of general class whenever we travelled. The ticket of this classe is the cheapest, because there was not a limited number of passengers. Sometimes, there were too many people, so even the ticket inspector were scared to enter the wagon of the general class. As a result, one time, we didn't buy a train ticket. On one hand, we knew that the general class helped us to save money. On the other hand, and we knew that we had enough privilege to say this, we wanted to live an experience that most Indians lived: using train of general classe, because the majority of the population is not rich / is poor.

Parfois, les passengers croyait que Nik et moi étions des frères et soeurs en un clin d'oeil (Idiom). S'il y a une prochaine fois, je dirai que ma famille asiatique a adopté Nik pour voir s'ils me croira, car on n'en entend parler pas souvent.

Sometimes, the passengers believed that Nik and I were siblings in a blink of an eye. If there is a next time, I will say that my asian family adopted him, which we don't usually hear a lot (Asian family adopting a white kid?)

Parfois, parce qu'il faisait trop chaud, on a marché devant des wagons jusqu'à l'heure de départ. On a parfois capturé les regards espiègles des passengers qui avaient aussi les sourires espiègles fixés sur leurs visages, dirigés envers nous. Je plaisantais que Nik avait un privilège d'un touriste de peu blanche et cheveux blonds. Il avait l'air exotique.

Sometimes, because it was too hot, we walked in front of the wagons until departure time. We captured sometimes the cheeky look of passengers whose smiles were also cheeky, fixed on the face, directed towards us. I joked that Nik had a privilege of a tourist with white skin and blond hair. He appeared exotique.

Un autre trajet en train.

Another train ride.

Cette photo de nous était prise par un passenger. Parce qu'on achetait toujours les billets de classe générale, on n'avait pas de siège dans le train. C'est pour ça que nous nous sommes déplacés tout le temps, et nous avons fini par restant debout et dormant par terre dans le train. Notre place préférée était à côté de la porte du wagon, bien que ça soit dangereux quand le train allait vite.

This photo of us was taken by a passenger. Because we always bought general tickets, we didn't have seat on the train, so we moved around all the time, and ended up standing and sleeping on the ground on the train. Our favorite place is next to the door of the wagon, even though it was a bit dangerous when the train went fast.

On a cherché refuge au Temple d'Or, l'édifice le plus sacré des Sikhs au Punjab, un État au Nord de l'Inde. C'était incroyable, presque déraisonnable, que le temple offrait le logement et les repas pour gratuite pour un temps non limité pour toutes sortes des gens, malgré leur religion, leur statut financier, et leur genre. Tous les gens auraient une planche à coucher ici. On a vu aussi les riches et les pauvres, tous dans la salle de manger, tous ont mangé la même chose, et suivi les mêmes règles, par exemple, celui de couvrir les cheveux. Cette photo était pris dans la cuisine où étaient faits les rotis (le pain indien) pour les repas.

We sought refuge at the Golden Temple, the most sacred building of the Sikhs in Punjab, the State located in Northern India. It was really unbelievable, almost unreasonable, that the Temple offered a place to stay meals for free for unlimited time for everyone, despite their religion, their financial situation, and their gender. Everyone got a mattress for the night(s). We saw rich people and poor people, all in the same dining room, all ate the same thing, and followed the same rules, for example, covering their hair. This photo was taken in the kitchen where roti (Indian bread) were made for the meal.

Le Temple d'Or. Comme j'ai déjà décrit, cet endroit traitait aux gens, soit privilégiés, soit défavorisés, d'une manière vraiment non discriminatoire. Le système marchait comme sur des roulettes (idiom): un groupe de personnes qui distribuaient les repas avec générosité, un groupe qui nettoyait les vaisselles avec compassion, et un autre group qui faisait du thé avec tranquillité. Tous étaient vraiment dédiés aux gens qui étaient venus ici.

The Golden Temple. As I have described, this place treated people, either privileged or disadvantaged, all in a non-discriminatory manner. The system here worked so smoothly : A group of people who distributed food with such a generosity, a grouped who cleaned dishes with compassion, and another group who made tea in peace. Everyone was so dedicated towards people who came here.

La frontière entre l'Inde et le Pakistan - Il y avait des bus qui vous y emmèneront, particulièrement pour cet événement qui était vraiment bizarre et arbitraire. On voyait que les deux pays ont été divisé par un mur mince, avec son propre public. À chaque côté, il y avait des spectacles pour divertir le public. Parfois, on avait l'impression que c'était comme une compétition entre les deux pays et aussi une opportunité pour eux de frimer leur propre extravagance. Cette extravagance, le cri du public, et la musique fort pouvaient m'ont étourdi à un moment, On y a ressenti une atmosphère de compétition, de défi, mais aussi de collaboration.

Border between India and Pakistan - There were buses who brought us there, particularly for this event which was really bizarre and random. one saw that the two countries were divided by a thin wall. At each side, there were performance to entertain the public. Sometimes, we had the impression that it was a competition between the countries, and also an opportunity for them to show off their extravagance. This extravagance, the scream of audience, et the loud music made my head spin at some point. One could feel an atmosphere of competition, of challenge, but also of collaboration.

J'ai oublié c'est où cet endroit, mais je me souviens qu'on a trouvé cet arbre dont le tronc était vidé avec enthousiasme. J'aime bien cette fragilité de l'arbre. Au moins, dans ma tête elle pouvait devenir le refuge pour des écureuils s'il pleuvait.

I forgot where this was, but I remember that we found this tree whose trunk was empty with enthusiasm. I like the fragility of this tree. At least, in my head, it could still become a refuge for squirrels when it rained.

Je ne peux pas me souvenir maintenant on marchait où dans cette photo, mais peut-être on cherchait, comme toujours, le bord de la mer pour la nuit. Le chaleur interminable n'était pas palpable dans cette photo, mais je suis sûr qu'on suait comme un boeuf.

I couldn't remember now where we were walking in this photo, but perhaps we were looking for, as always, the seaside for the night. The never-ending heat was not obvious in this picture, but I'm sure that we were sweating like cows here.

Parfois, on a sué trop après avoir marché pour longtemps. Donc, nous nous sommes jetés dans la mer avec un grand engouement, et après on a continué sur notre chemin.

Sometimes, we sweated too much after having walked for a long time. Therefore, we threw ourselves in the ocean, and then continued walking.

Pour la plupart de temps, on a marché avec nos sacs au bord de la mer. On a puis essayé de trouver en endroit aussi à côté de la mer pour installer notre tente où on s'est couché. Dans cette photo particulièrement, on cherchait à arriver à la mer pour nettoyer nos visages, car les enfants dans le village, après avoir nous épiés, ont mis sur nos visages un mélange de kakas de vache et couleur, car c'était le festival d'Holi. On puait ??

For most of the time, we walked along the sea with our back-packs. We then tried to find a safe space close also to the water to set up our tent where we slept. In this photo particularly, we searched for the ocean to clean our face, because the village children, after having spied on us, had put a mixture of cow's poops and color onto our face. It was Holy festival. We stinked.

Un endroit à se coucher qu'on a trouvé à côté de la mer. Pour ressentir la sécurité, on a essayé d'éviter les gens, espérant que la nuit tombée nous rendrait effacés.

A space to sleep by the sea that we found. To feel secured, we tried to avoid people, hoping that the falling night will make us disappear.

Ça, c'était les choses qu'on mangeait, particulièrement quand on est resté à côté de la mer : des oignons, des tomates, des pommes de terre, avec du feu. Voilà un repas. . D'un côté, c'était pour économiser. D'un côté, cela nous aidait à ne pas devoir aller au centre de ville. Le feu enflammant des oignons, comme le feu enflammant nos coeurs.

Here are what we ate often, especially when we stayed by the sea: some onions, some tomatoes, some potatos, with a little fire. Voilà a meal. On one hand, it saved us money. On the other hand, we didn't have to go to the city center. The fire lighting the onions, just like the fire sparkling our hearts.

J'aimais bien ce bus, parce que les fenêtres étaient ouvertes tous les temps, et ça ne dérangeait pas le chauffeur si nous avons mis nos têtes par la fenêtre. Je n'ai pas vomi comme normale. À la place, c'était drôle que le bus a fait beaucoup de bruit. Il nous semblait comme un énorme monstre qui était assez tranquille, bien qu'il respirait bruyamment.

I liked this bus, because the windows were always opened, and it didn't bother the driver if we put our heads out of the window. I didn't vomit like normally. Instead, it was amusing that the bus made a lot of sound. It seemed to us like a giant monster who was in fact quite peaceful, though he breathed heavily.

On était sur notre chemin envers le sud. On s'est arrêté ici pour la nuit dont je ne peux pas me souvenir le nom de l'endroit. On s'est couché à côté de la mer. Nik a essayé de fabriquer une planche de surf en mousse en ramassant des morceaux de mousse dispersé au bord.

We were on our way to the south. We stopped here for the night where I couldn't remember the name. We slept by the sea. Nik tried to make a surfing board in foam by collecting pieces of foam scattered by the shore.

Je ne me souviens pas si c'était un endroit historique ou non, mais je me souviens qu'il me semblait comme un château. On a vraiment vu des dolphins par ce trou ce qui m'a beaucoup surpris. Bien que des dolphins espiègles soient assez loin, j'avais l'impression qu'il fallait chuchoter. Sinon, ils disparaîtraient.

I don't remember if it was a historical place or non, but I remember that this place seemed to me like a palace. We really saw some dolphins through this hole which surprised me a lot. Even though the cheeky dolphins were pretty far away, I felt that we had to murmur. If not, they would disappear.

J'ai pris cette photo quand on venait d'arriver à un endroit à côté de la mer, qui n'était pas trop loin d'un village. Les habitants nous avions averti des animaux ici, mais on pensait qu'ils faisaient une blague. Je suis heureuse qu'on n'était pas dévoré par aucun animal là-bas. Le paysage ici nous captivait vraiment. On avait l'impression qu'on était sur Mars.

I took this photo when we just arrived to a place by the sea which was not too far from a village. The villagers had warned us of some animals there, but we thought they were just joking. I'm glad that we were not savored by any animal there. The landscape there really captivated us. We felt as if we were on Mars.

Le paysage de Mars sur terre, on disait. J'avais l'impression quelqu'un avait érigé cet endroit et puis le mis là-bas. La Mère Nature est vraiment puissante.

The landscape of Mars on Earth. I felt as if someone had built this place and put it here. Mother Nature is really powerful.

Ce jour-là, on a marché trop trop trop pour dénicher la côte de la mer. Pendant notre séjour, la mer incarnait un endroit avec sécurité à dormir. On était en train d'entrer une ville qui était presque la mère. Sur la carte, la mer ne devrait pas être trop loin, mais on a continué à marcher et marcher sans la voir. Le village a bien fardé la mer. Cependant, c'était vraiment insoucieux de voir la vie animée dans ce village: beaucoup de bruit, de gens, et d'activité.

That day, we walked really really long to find the seashore. During our journey, the sea symbolized a safe place to sleep. We were here entering a village that was close to the sea. On the map, the sea was not supposed to be far away, but we kept walking, and walking without seeing the sea. The village kept the sea well from being detected. However, it was really light to see the livelihood in this village : a lot of sound, of people, and of activities.

Les pêcheurs qu'on a rencontrés en marchant le long de la côte.

The fishermen we came across while walking alongshore.

Nik a pris cette photo par la fenêtre quand il restait dans le wagon du train pour les hommes, alors que je restais dans celui pour les femmes. En fait, je ne suis pas sûre si c'était pareil pour le wagon des hommes, mais pour celui des femmes, il y avait en fait tous les genres. J'ai deviné que c'était moins strict pour la classe générale, parce que de toute façon, il y avait même trop de personnes pour l'inspecteur à vérifier.

Nik took this photo through the window when he was staying in the wagon for the male, while I was staying in wagon for female. In fact, I'm not sure if it was the same for wagon of the male, but there were all genders in the female wagon. I guessed it was less strict for the general classe, because there were too many people anyway for the inspecter to check.

J'ai pris cette photo quand nous sommes épuisés par le chaleur. On voit que l'espace pour les baggages étaient occupé par les passengers. L'épuisement a parfois traversé le train à cause du chaleur palpable, mais interminable.

I took this picture when we were so tired because of the heat. The space for luggage was always occupied like this, for general class. Fatigue sometimes penetrated the train due to the intangible heat, but long-lasting.

Bir, environ 60km loin de Daramshala. Parfois, nous avons vu les gens qui faisaient le parapente. Bien qu'on ne puisse pas voler comme eux, les regarder voler nous rendait vraiment heureux et enthousiaste, comme si nos pieds étaient aussi hors du sol, traversant le ciel avec eux. Ils sont tous estompés après quelques minutes comme des étoiles du matin.

Bir, around 60km away from Daramshala. Sometimes, we saw people who were doing paragliding. Even though we couldn't fly like them, watching them fly made us really happy and excited, as if our feet were also off the ground, travelling the sky with them. They all faded away after a few minutes just like morning stars.

Bir. On était en fait assez proche du pensionnat où quelques de mes amis tibétains avaient passé leur enfance. À cause de l'évasion violente de la Chine au Tibet, ils sont quittés Tibet pour l'Inde quand ils étaient petits. Plusieurs Tibetans se sont établis ici, à Bir, pas trop loin de Daramshala où a aussi cherché un refuge Dalai Lama. J'ai ressenti une tristesse de penser que mes amis ont passé leur enfance ici sans revoir leurs membres de famille pour longtemps, et ils ne peuvent pas encore le faire aujourd'hui, bien qu'il soit facile pour moi de voyager entre l'Inde et la Chine.

Bir. We were pretty close a boarding school where some of my Tibetan friends had spent their childhood. Due to the China's violent invasion in Tibet, they left Tibet for India when they were really small. Many Tibetans settled down here, in Bir, not so far from Daramshala where Dalai Lama also sought refuge. I felt sad to think that my friends had spent their childhood here without seeing their family member for such a long time, and they still can't now, while I can travel between China and India.

Bir, où on a rencontré des étudiants adultes qui iraient à ce monastère chaque année et y habiter pour apprendre le Bouddhisme et pour aborder leurs propres questions sur la vie.

Bir, where we met adult students who would go to this monastery every year and lived there to study Buddhism and to approach their own wonder about life.

C'était le dernier jour à Bir. On s'est basé à Bir, ensuite marché à Daramshala, puis retourné à Bir. On allait plutôt prendre un bus pour aller à New Delhi pour notre départ de l'Inde.

It was the last day. Our base was in Bir, then hiked to Daramshala, and then back to Bir. We would soon take a bus to New Delhi for our departure from India.

On a marché à dehors de Bir avant le quitter.

We walked outside of Bir before leaving.

On attendait le train dans la capitale New Delhi. Le coucher du soleil ne pouvait jamais démunir New Delhi de sa vitalité et sa vitesse de vie. ■

We were waiting for a train in New Delhi. Sunset could never take away New Delhi's liveliness and its fast pace of life. ■

© Niklas Bazzan Schelling